auto-édition cette année


A lire avant de publier...
Le choix : trouver un éditeur, être éditeur ou le compte d'auteur
C'est ainsi la vie d'un écrivain.
 livre de référence sur le livre numerique Accueil auto-edition.info.
livres autoedités.
 livre imprimé auteur du site acheter livres.
Les Formalités auteur éditeur
 livre imprimé auteur du site Roman forum.
edition de livres
Alors, vous souhaitez passer par l'auto-édition ou faire autre chose ?
Autrement ? Vous êtes libres, vous savez, c'est vous qui écrivez.
Je me contente de vous fournir quelques infos...
Même le compte d'auteur...
Flux des infos
flux des infos auto-édition


Comment réaliser l'édition d'une oeuvre écrite ? Internet n'a rien changé aux réponses : trouver un éditeur ou être éditeur

Mais INTERNET a permis de POPULARISER l'auto-édition, l'indépendance...

A) On peut toujours opter pour un éditeur DISONS par euphémisme classique

Il s'agit alors de signer un contrat d'édition avec un éditeur qui en contrepartie versera des droits d'auteur.
Il exigera désormais la signature pour la distribution numérique. Vous vous retrouverez alors bloqué : pour avoir un livre papier vous sacrifiez les possibilités du némérique. Mais c'est un choix...

Une centaine d’auteurs en France touchent des droits d’auteur annuel supérieurs au smic !

Combien d’auteurs ne touchent jamais de droits d’auteurs ? Parce qu’il y a « parfois » des problèmes...

Si vous optez "éditeur classique", un CONSEIL : connaître les éditeurs et leurs publications, ne pas envoyer au hasard votre manuscrit.


NE PLEUREZ surtout PAS DEVANT une lettre de refus qui ne fournit que des arguments généraux et passe-partout genre
ne peut s'insérer dans nos collections...

Refusez :
- Exige de souscripteurs (ce qui revient à : vous trouvez des gens qui financent le livre pour qu'il soit édité)
- demande un dessous de table (ça arrive ?)
- obligation d'acheter des livres (ça arrive encore ?)

ATTENTION : si vous avez cherché un éditeur, avant de choisir UNE AUTRE SOLUTION, posez d'abord tranquillement votre manuscrit, au moins durant 6 mois : il est peut-être mauvais ! (dans ce cas, mieux vaut passer à un autre que de perdre du temps à le faire publier)

B) Le PITOYABLE, par euphémisme, compte d’auteur

Attention... Une note de lecture favorable est chez eux un élément commercial, une pratique destinée à vous convaincre de signer le contrat... GARE A L EGO...

Une société vous fait payer la publication... et « parfois » le maximum de services annexes...

Ce qui est le plus souvent facturé : correction manuscrit (le résultat est souvent risible), composition, impression, formalités déclaration légale, distribution, promotion, gestion des commandes, facturation, livraison exemplaires...

Un éditeur digne de ce nom doit prendre des risques sur un auteur, donc une société qui réclame de l'argent pour éditer un texte, qu'elle glorifie qui plus est, ne doit jamais être considéré par un auteur comme un éditeur digne de le publier.
TOUT CONTRAT PARTICIPATIF EST A REJETER

Sont (parfois) facturés :
- relecture et correction du manuscrit.
- demande de numéro ISBN et dépôt à la BNF (ce qui est gratuit)
- mise en page dans Quark XPress et préparation des fichiers PDF destinés à l'imprimeur.
- gestion du premier tirage et des suivants (avec peut-être exclusivité sur la gestion des tirages sur une période de un an).
- livraison des livres chez l'auteur.


Cette page est aussi une réponse aux messages du genre :
- je me permets de vous demander conseil
Nous avons été contacté, mon auteur et moi-même pour l'un de nos projets
La maison d'édition est à compte de participation
Cette participation s'élèverait approximativement à 2000 euros...
Nous ne savons pas quels arguments avancer pour passer outre cette demande en étant éditées chez eux quand même... Cette joie de future édition se transforme en déception, la déception d'un NON qu’on n'a pas trop envie de donner
S'il vous plait, auriez vous des idées d'arguments pour contrer cette pratique qui nous parait abusive ????
Merci mille fois pour votre réponse extrêmement attendue

- X m'a proposé d'éditer le manuscrit de ma fille 11 ans elle à écrit 2 contes pour enfant de 4 à 6 ans, en effet ils demandent une participation au frais d'édition.
Maintenant que j'ai lu votre article je suis septique.
Comment trouver une maison d'édition qui vous prenne au sérieux et comment ne pas faire de peine à ma fille, nous lui avons dit que son livre sera publier.
Merci

- la directrice qui lui propose un contrat demande une participation financière aux frais d'éditions.

- C'est un premier roman et cette participation est demandée pour toute la relecture, mise en page, pub démarchage etc. et une impression à 1000 exemplaires.
Elle consiste en l'achat de 150 exemplaires. La maison a l'air sérieuse et était en son temps plutôt bien vue par le CARCLE. qu'en pensez-vous ?

- leur devis s'élève à 1000 euros environ pour 100 exemplaires papier livrés à domicile

- demande 10 600 Euros pour tirer 3000 exemplaires

- une participation aux frais d'éditions qui s'élèvent à 3260 euros pour 300 livres imprimés au premier jet



J'arrête !

SUR INTERNET, les tarifs sont moindres... mais vous avez quoi en contrepartie ?


NE PAYEZ JAMAIS UN EDITEUR...

C) auto-édition

En nom propre, en bénéficiant de la possibilité juridique (voir fiscalité – rubrique après publication) ou via une association (même si l'association a la base ne sert pas à cela !... mais comme pour la production de CD, l'édition associative est aussi une mise en commun de réseaux, connaissances, bons plans...)

Faire soi-même. Etre son propre éditeur.


Merci de votre réponse et pardon pour mon retard.
Je reprends le collier et vais, suivant votre conseil, faire le tour des adhérents pour leur indiquer notre concours.
Côté action pour une journée auto-édition, l'Association a divers projets dont je vous tiendrai informé.
Ce ne pourra être, dans un premier temps, que sur un plan régional avec un espoir d'extension. Des contacts sont déjà pris mais il est un peu tôt pour en parler.


Je suis auteur d'une méthode d'apprentissage de la lecture pour adultes ou enfants en difficulté. J'envisage de faire un dépôt légal. Je réfléchis à un contrat entre moi et l'association. Dois-je être éditeur imprimeur et vendre les exemplaires à l'association ? Ou l'association serait-elle éditeur imprimeur et me verserait des droits d'auteur ?
Ni les préfectures ni répression des fraudes, ni services fiscaux ne peuvent me répondre.
Le pouvez-vous ?
Merci de l'aide que vos informations m'ont apportées

- Ne vous compliquez pas la vie, faites au plus simple.

- Je n'arrive pas a consulter vos message car ma boite mail envoie vos messages directement dans le dossier spam.
Peut être y a t'il un virus qui traîne?
- C’est un problème hotmail.fr... où les messages sont automatiquement placés dans le dossier spam quand ils proviennent d’un serveur d’hébergement mutualisé !

Toujours auto-edité je vous fais parvenir l'adresse du site en vous demandant si vous pouvez faire un lien avec le votre.


- Nous sommes quatre amis à désirer auto-éditer un livre sportif sur un marché très limité. Estimations des ventes : 200 en France et 800 à l'étranger.
Quelle est selon vous la procédure à suivre ? Est-ce que un seul doit remplir la fonction d'éditeur et établir des contrats avec les 3 autres ?
Un contrat entre particulier a t-il une valeur ?
- Naturellement un contrat entre particulier a une valeur ! Mais l’auto-édition est comme le nom l’indique le fait de s’éditer soi-même... à quatre... créez plutôt une association.



La page suivante : imprimer un livre (informations)

recevoir le GUIDE auto-édition
Votre adresse e-mail



L' auteur du site
 auteur écrivain du site : retrouvez les livres de Ternoise sur auteur.pro

10 livres auto-édités A lire impérativement..





Commentaires ouverts :

Ajouter un avis éditable


auteurecrivain


toutes les photos du site.


le choix trouver un éditeur être éditeur ou le compte d auteur