auto-édition cette année


A lire avant de publier...
 la faute à souchon version numérique acheter le livre.
(numérique tarif très décent)
Papier : 19 euros.
le pont Louis Philippe cahors

livres autoedités.
Les Formalités auteur éditeur
forum.
ACCUEIL auto-edition.info .





40 : le pont Louis Philippe

Son plus grand plaisir. Il dit « mon plus grand plaisir ». Il ajoute parfois : « à part baiser, mais ça tu peux pas comprendre ! ».
Son plus grand plaisir : traverser le pont Louis-Philippe en moins de six secondes, couper le rond-point aux jets d’eau et s’engouffrer sur les berges du Lot, faire un bras d’honneur à l’ANPE...
Le traiter de jeune con ?
Bien sûr, mais inutile, il le prend pour un jeu, avec sa réplique autoproclamée me « clouant le bec » :
- T’es trop vieux pour comprendre.
Que fait la police ?
Elle lui retira son permis mais les gradés, en France, à cette époque, servant encore à permettre aux crétins de mépriser la loi, son père en fut quitte à offrir une bouteille de whisky et payer un repas.

Puis : il a perdu son père, il fait des conneries, ça lui passera...

Je pensais à tout cela, au crématorium. Seul « membre de la famille ».
J’étais pour ainsi dire sa seule famille. La maison dont il avait héritée (les formalités de succession devaient débuter la semaine suivante) serait vendue au profit d’un lointain cousin de sa mère, qui naturellement serait prévenu bien après cette cérém
Onie, et de toute manière ne se serait sûrement pas déplacé, ignorant même avoir une parenté dans le sud-ouest.

Ce soir-là David avait raté le rond-point. Et dans la fontaine s’était encastré. Parfait pour la culpabilisation ! (son itinéraire de 10h45 à 22h30 ?... le test d’alcoolémie, un gramme neuf, le laisse supposer...)
J’avais été prévenu grâce à une coïncidence : l’un des policiers appelés était déjà de « l’affaire du père ».
Sinon je n’aurais peut-être jamais su (c’est avec ce genre d’informations que la Dépêche du Midi semble obtenir des réabonnements à son torchon).
Je pensais aussi à cette coïncidence, qu’à presque rien cette crémation se déroulait « sans famille »...
D’autres idées m’assaillaient. L’une, j’y repenserais souvent ( sûrement une conséquence des derniers mots entendus de sa voix ) : « si l’homosexualité est génétique, elle est vouée à disparaître dans une société libre, sans tabou, permissive ; elle ne d
Oit sa survivance qu’aux interdictions, qu’à la répression !... en réclamant le droit à leur sexualité, les homosexuels se sont perdus... et oui, jamais ce gène ne se serait transmis si des homosexuels n’avaient été contraints d’avoir une couverture mari
Tale. Et encore récemment. Ne dit-on pas que pour entrer au gouvernement Mauroy en 1981, il fallut d’abord passer chez monsieur le maire ! combien de générations prendra cette sélection naturelle ? Si un gène... c’est le chant du cygne des homos...»

Il me reste sa guitare sèche. Elle est au grenier. Une cassette maquette avec « la caissière » et « vivre libre ». Encore aujourd’hui, pas la force de l’écouter.
Non seulement la majorité des gens sont incapables de nous offrir quelques grammes de bonheur mais en plus ils laissent un sentiment d’échec, de culpabilité.



La page suivante : -philosophie amour de la sagesse (du roman)

Infos sur AUTEUR (le romancier)


10 livres auto-édités A lire impérativement..





Commentaires ouverts :

Ajouter un avis éditable


- Info (avis 103), du 6 janvier 2014 à 20 : 51 : M le Président reçoit le serment de M Lagardelle, qui n'avait pas assisté aux précédentes séances M le rapporteur ajoute que de puissantes considérations militent en faveur de la proposition elle rétablit l'équilibre entre les arrondissements de Gourdon et de Figeac, qui, quoique plus peuplés et ayant un peu plus grand nombre de communes, a cependant un canton de moins que le premier Elle est convenable, en ce qu'elle rapprocherait du chef-lieu de la justice de paix certaines communes, telles que celles de Calviac et de Lamativie, qui en sont éloignées de 2 à 7 myriamètres ; elle aurait, en outre, l'avantage de faire cesser un antagonisme qui existe depuis longtemps entre les deux parties du canton et qui se manifeste à toutes les élections; il soutient que l'on ne doit pas craindre d'amoindrir les cantons dans lesquels on prend les communes qui sont destinées à former le nouveau canton, puisqu'ils conserveraient encore une population et une étendue suffisantes ; il termine en dis


auteurecrivain


toutes les photos du site.


le pont Louis Philippe cahors 40 : le pont