auto-édition cette année


A lire avant de publier...
 la faute à souchon version numérique acheter le livre.
(numérique tarif très décent)
Papier : 19 euros.
chorus magazine

livres autoedités.
Les Formalités auteur éditeur
forum.
ACCUEIL auto-edition.info .






24 : CHORUS

Montauban, septembre 2002, médiathèque municipale Antonin Perbosc : CHORUS (les cahiers de la chanson) en évidence dans la salle musique.
Un liseré jaune agressif et « quatre guignols » en couverture pour ce NUMERO SPECIAL DIXIEME ANNIVERSAIRE.
Non, ce ne sont pas les effigies en latex réalisées spécialement pour la cause par les guignols de l’info ! Il faut considérer cette photo de groupe comme un hommage aux cadors de la chanson française selon CHORUS.
Au premier plan, assis, Alain Souchon rabougri, veste ou manteau noir, à la droite d’un Cabrel le devançant d’une épaule, offrant un effet d’optique plutôt cocasse...
Derrière les dupond dupont de la chanson, Yves Simon et Jean-Jacques Goldman, debout, légèrement courbés, ainsi au même plan que Souchon, rendant la tête de l’Astaffortuné digne d’un... nain de jardin !...

Lecture en diagonale, banalités, banalités et...
Chorus : Vous avez cité Arlette Laguiller qui doit certainement un surcroît de popularité à la chanson qu’Alain lui a consacré...
Alain Souchon : Arlette Laguiller c’est un personnage infiniment sympathique si elle fait 2,5%, c’est folklorique, étonnant, mais là...
Jean-Jacques Goldman : « infiniment sympathique » ? Tu as vu sa position au second tour ?
Alain Souchon : Mais oui, justement, ce n’est pas possible. Alors, c’est fini, cette chanson-là, je ne la chanterai plus. C’est dommage, car ce côté folklorique me plaisait beaucoup, mais aujourd’hui Arlette est devenue quelqu’un de dure, de terrible, ça
Ne va pas du tout...

Le lectorat de Chorus a-t-il le potentiel intellectuel de décoder l’étendue de la médiocrité ainsi avouée, l’absence d’analyse politique, la stupidité même ?... Les journalistes Chorus semblent du niveau de leurs idoles...
Ne plus chanter cet hymne... mais quand même pas reverser les droits aux héritiers des victimes du communisme, sous sa forme trotskiste ou autre...
Plus loin :
Alain Souchon : ... Des bains de sang, voilà ce qu’elle veut. C’est triste.
Triste, il a gros chagrin Souchonnet... T’as dix ans oui, dix ans de conscience politique...

1992-2002. Si Chorus avait souhaité distinguer la qualité et non simplement encenser ses soutiens les plus connus, qui aurait été à la une ?
Gérard Manset et Renaud ?
Titre : Les plus grands. Malheureusement.
[Ce titre, un journaliste de Chorus pourrait-il y déceler un écho au Gide commentant Victor Hugo, plus grand poète français, malheureusement ?]

Et l’ombre de Jacques Brel sortant de scène.
Un doigt dressé de Gainsbourg ?

Dossier : deux artistes francophones vivants pourraient réaliser un album best-off de titres ayant une chance de résister à l’usure des modes et à l’essoufflement de la promotion. Art populaire trop souvent populiste. Art majeur ? Comme tout art, il recè
Le une possibilité d’atteindre au grandiose et au majeur. La partie majeure d’un art est toujours l’exception, la marge.

Pour ces journaleux-là, nul doute, Vincent Delerm sera « un digne héritier » !...

Vincent Delerm pas moi

Pas besoin de tendre la main
Quand on est l’fils d’un écrivain
Qui a des relations et tout ça
Vincent Delerm pas moi

J’imagine leurs soirées d’rupins
Avec les commentaires crétins
« Je suis un jeune indépendant
Comme les gens sont charmants »

Y’en a pas fait d’bouquin mon père
De ses dernières gorgées de bières
Ça fait une sacrée différence
Du piston à l’indifférence

Moi j’essaye de prendre ma revanche
Alors que t’es dans les bonnes
Manches
Tu fais clin d’oeil à tes parents
C’est piteux mais ça se comprend

J’vais pas jouer au mec envieux
J’fais juste dans l’irrévérencieux
Comme devraient l’être les médias
Mais faut plaire au papa

Ai-je pu changer votre regard
Sur ce milieu de loups d’ renards
Les gosses de stars ont toutes leurs
Chances
Evidemment, ils font d’l’audience

Y’en a pas fait d’bouquin mon père
De ses dernières gorgées de bières
Ça fait une sacrée différence
Du piston à l’indifférence

Moi j’essaye de prendre ma revanche
Alors que t’es dans les bonnes
Manches
Tu fais clin d’oeil à tes parents
C’est piteux mais ça se comprend

Y’en a pas fait d’bouquin mon père
De ses dernières gorgées de bières
Ça fait une sacrée différence
Du piston à l’indifférence

Moi j’essaye de prendre ma revanche
Alors que t’es dans les bonnes
Manches
Tu fais clin d’oeil à tes parents
C’est piteux mais ça se comprend

Pas besoin de tendre la main
Quand on est l’fils d’un écrivain
Qui a des relations et tout ça
Vincent Delerm pas moi

Vincent Delerm pas moi
Vincent Delerm pas moi
Vincent Delerm pas moi...


PARODIE
Titre de l'oeuvre originale :
Fanny Ardant et moi
(Vincent Delerm)


Niveau politique :
Ségolène Royal : désir d'avenir ou d'élysée






La page suivante : -Renaud Léo Ferré (du roman)

Infos sur AUTEUR (le romancier)


10 livres auto-édités A lire impérativement..





Commentaires ouverts :

Ajouter un avis éditable



toutes les photos du site.


chorus magazine 24 : CHORUSMontauban,